jeudi 22 juin 2017

Chez Max Schoendorff

CHEZ MAX SCHOENDORFF
Un film de Dominique RABOURDIN
Disponible en DVD


Image Vartan OHANIAN
Son Emmanuelle GIBELLO
Montage Michèle ROLLIN  Photographies Rajak OHANIAN
Réalisation & Production
Dominique RABOURDIN
Distribution LUNA PARK FILMS
2016 / 18' / 16/9 / DVD 5 toutes zones / Prix public 15 euros


Max Schoendorff dans son atelier

J’ai toujours été persuadé de la nécessité de filmer dans toute sa magnificence l’atelier de la rue Victor Hugo à Lyon où Max et Marie-Claude Schoendorff se sont installés en 1965. Depuis, ils avaient « cessé de se vouloir ailleurs ». Pour reprendre ce qu’écrivait Julien Gracq du célèbre atelier d'André Breton, rue Fontaine, « il y avait ici un refuge contre tout le machinal du monde ».

Après la mort de Max, le 20 octobre 2012, la nécessité de tout filmer n’a été que plus évidente. Il fallait montrer sa présence et son absence dans l’espace qu’il avait investi, où il avait vécu, travaillé, où chaque objet, chaque détail parle de lui, parle pour lui. Marie-Claude continue à y veiller, Max à le hanter.
C’est en montrant ce lieu, au fil des ans transformé à son image, et, en ce lieu, son travail, sa peinture, tout ce qui l’avait retenu sa vie durant, que l’on arrive essayer de faire comprendre qui il était. « L’accumulation finit par faire sens », disait-il.
Rien donc qui ne lui appartienne dans ce film: l’atelier, l’appartement, la cuisine, les bibliothèques, les alignements de signes et d’objets, les œuvres des amis, ceux de ses tableaux qu’il avait conservés.
Ses photographies par Rajak Ohanian, ami de toujours, la caméra de Vartan Ohanian, le montage de Michèle Rollin et les sons proposés par Emmanuelle Gibello permettent de se passer de commentaire. Reste sa voix : quelques réponses aux questions de Jean-Paul Jungo, collectionneur et complice.
A la fin, tel un fantôme, Max disparaît.
L’atelier défie le temps.
Dominique Rabourdin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire